le guide - Ente Turismo Alba Bra Langhe e Roero

Commenti

Transcript

le guide - Ente Turismo Alba Bra Langhe e Roero
Rejoindre les Langhe et le Roero signifie l’ouverture d’une porte sur un
territoire fascinant aux milles aspects, chacun desquels dépositaire d’une
mémoire, d’un morceau d’histoire et de traditions communes. Avec la Strada
Romantica, nous souhaitons accompagner les touristes en leur suggérant une
vision d’ensemble sur les parcours et les lieux qui sont à visiter pendant leur
séjour.
Notre passion pour cette terre est antique. Le paysage et le profil des collines
nous appartiennent, c’est à partir d’ici que nous vous racontons l’histoire.
Nous souhaitons que les visiteurs jouissent des mêmes sensations que nous
prouvons, habitants des Langhe et du Roero, lorsque nous parcourons les
routes qui serpentent avec douceur sur les versants des collines jusqu’à
atteindre leurs sommets: à partir de là nous ouvrons le regard et le coeur sur
notre monde, c’est à partir d’ici que nous souhaitons vous raconter.
Nous le faisons en suivant les suggestions de 11 histoires et de 11 chapitres de
notre histoire et de la vie de nos gens: images et paroles abandonnées sur les
sentiers qui unissent les étapes de la Strada Romantica delle Langhe e del
Roero. Chacune d’elles renferme la fin d’un territoire, pour chacune nous
avons confié la tâche de garder une mémoire: les vergers et les rudes
forteresses du Roero, les géométries des vignobles sur les collines de Langa, les
noisetiers et les bois de la grande Langa racontent les doux fruits de ces
terres; les châteaux et les tours qui lorgnent chaque hauteur, en évoquent le
passé féodal, les cours des fermes gardent le souvenir des veilles et des
traditions paysannes, les places ensoleillées rappellent les jeux et les fêtes
populaires.
Parcourir la Strada Romantica delle Langhe e del Roero signifie entrer, peu
à peu, dans la vie de ce territoire. Nous suivrons ensemble le sinueux des
collines, le long des routes qui rivalisent le soleil au vignobles, nous nous
présenterons sur des vues qui émotionnent le regard, des lieux prêts à dévoiler
un nouvel aspect derrière chaque courbe. Voici le héros de notre histoire: le
paysage, conteur fascinant d’histoires et gardien silencieux des mémoires.
Feuilletons avec silence les pages de ce territoire, en écoutant le son de chaque
mot et en suivant le rythme de chaque phrase. A nos regards s’ouvriront des
images et des émotions qui se poursuivent comme des rêves. Mais tenons les
yeux et les coeurs bien ouverts afin de ne pas courir le risque de perdre
quelque magie.
ENTE Turismo Alba Bra Langhe Roero
Le Président
Aldo Sartore
GAL Langhe Roero Leader
Le Président
Giorgio Manfredi
Présentation de la Strada
Romantica di Langhe e Roero
Les Langhe et le Roero sont une mosaïque de paysages, impossible d’embrasser au premier regard. Le mieux
c’est d’en découvrir un à la fois, en suivant des routes qui permettent peu à
peu, de reconstruire un univers entier.
La Strada Romantica delle Langhe e
del Roero – réalisée par le GAL Langhe
Roero Leader, Initiative Communautaire Leader Plus – s’inspire à décrire un
paysage dans une durée unique et multiforme, à travers des aspects qui pour
tradition ou suggestion, en savent évoquer l’esprit d’ensemble. Au centre de
la scène 11 étapes, à dévoiler le paysage extraordinaire naturel et humain qui s’ouvre à leur vue. Une trame
d’histoires et de mémoires déclinée à travers onze thèmes – du rapport de l’homme avec sa terre aux traditions populaires, jusqu’à l’histoire la plus récente - à travers lesquelles interpréter le territoire, reconnaissant un patrimoine d’une valeur inestimable.
La Strada Romantica est conçue afin d’offrir aux touristes une expérience pour une visite originale, mais respectueuse des rythmes et de
l’esprit du territoire: on le comprend grâce à l’organisation des points
panoramiques de la route, pensée pour jouir pleinement du paysage
qui les accueille. Au sommet des collines ou à l’ombre des tours antiques, les visiteurs trouveront des points de départ et des suggestions
afin de poursuivre leur chemin:
les points info, appelés pour fournir des détails sur les attraits touristiques des environs ainsi que
la borne panoramique, une série
de tableaux, qui rappelant la forme sinueuse des collines environnantes suggèrent l’interprétation
du territoire selon le thème attribué pour chaque étape, offrant un
mode original aux touristes pour
connaître à fond le territoire, presque pour “s’imprégner”des histoires et des suggestions racontées.
Lieux d’arrêt et d’observation, les
onze points panoramiques invitent les visiteurs à offrir un peu
de temps à eux, la lecture solitaire d’un libre, deux paroles entre
amis: voilà donc la présence discrète de l’arbre parlant, un des aspects
plus poétiques de la mise en scène, qui confie à ses feuilles l’histoire
du territoire à travers des passages littéraires et le”banc romantique”
pour l’arrêt des touristes, conçu pour un arrêt, réalisé avec du métal
traité, recuit et travaillé à oeillet pour donner légèreté à l’oeuvre.
D’étape en étape, escortés par les panoramas les plus fascinants aux
monde, vous entrerez en contact avec les bijoux de cette terre : sa luxuriante production de vins, truffes et noisettes ainsi que ses traditions
séculaires, les petites pierres précieuses de l’architecture rurale qui ornent les bourgs et les pentes, les témoignages de l’époque féodale faites de châteaux et de tours, les fastueuses résidences qui lorgnent au
sommets les plus évocateurs. La Strada Romantica est un parcours
physique et émouvant: plus de cent kilomètres de routes et de sentiers
sertis dans un paysage au charme irrésistible, d’émotions infinies à vivre et autant de suggestions à savourer pour lire et interpréter l’esprit
d’un territoire.
Etape 1:
Commune de Vezza d’Alba
Des collines à pointe, les célèbres
Roches avec de profondes gorges
et de parois à pic: c’est le panorama du Roero, à gauche du Tanaro.
Voilà Vezza d’Alba, bourg millénaire qui a traversé entièrement
la période féodale, comme en témoignent les restes du château,
habité par les Roero jusqu’au
XVIIème s.
Aujourd’hui Vezza d’Alba offre la
délicate beauté baroque de l’église San Bernardino et 2 autres bâtiments religieux de grand intérêt:
l’église Paroissiale de San Martino et le Sanctuaire de la Madonna dei Boschi, entre la Vallée Sanche et la Vallée Maggiore.
Au Musée Naturel du Roero les reconstructions des environnements naturels typiques du territoire sont mises en scène.
Chercheur de truffes avec son chien
(Ass. per il Centro Naz. Studi Tartufo)
(353 mt a.s.l.)
Le thème de l’étape
Truffes, aliments
et saveurs
Les Langhe et le Roero sont
célèbres grâce au “fruit” précieux
de sa terre: la truffe, désormais
dans l’imaginaire collectif grâce à
personnages comme Gioacchino
Rossini (pour lui c’était "le
Mozart des champignons"),
Alfred Hitchcock (attiré par le
mystère qui entoure les truffes,
assez pour en tourner un film) et
Marilyn Monroe (écrit à Giacomo
Morra, le "roi des truffes", de
n’avoir «jamais goûté quelque
chose de plus savoureux et
d’excitant»).
Vers la prochaine étape
…de Vezza d’Alba à
Magliano Alfieri (11km)
Le parcours de la Strada Romantica commence à partir de la forteresse qui domine Vezza d’Alba:
de la terrasse panoramique on
peut jouir d’une vue à 360° sur les collines du Roero et sur ses villages, sur
les bois et sur les rangées de vignes. On atteint le sommet, à pied, le long
d’un court sentier; en reprenant on descend à gauche le long de via Mazzini et via Marconi, traversant place San Bernardo et en sortant de via
Cuneo. Une fois que vous passez quelques virages, suivre la SP152 en traversant Borgonuovo.
A la chapelle dédiée à San Carlo Borromeo, tourner à gauche, direction
Canale/Torino, jusqu’au rond-point SR29 - Borbore. Continuer droit sur
la SP50 direction Castellinaldo, puis à 200 mètres plus avant tourner sur la
gauche, suivant toujours la direction de Castellinaldo et Magliano Alfieri.
[A partir du rond-point, avec une déviation de quelque kilomètres par rapport à la Strada Romantica, il est également possible d’arriver à Guarene,
avec son château et la vue sur les tours de Alba, traversant Hameau Madernassa, lieu d’origine de l’homonyme et très célèbre variété de poire].
Deux kilomètres plus loin, déjà dans la commune de Castellinaldo, on atteint un croisement de quatre routes: prendre la route qui se trouve plus
sur la gauche, en montée au milieu des vignes prenant la route vers Variglie et effleurant sur votre gauche, le détachement de l’église de San Salvario. Descendre sur la droite jusqu’à traverser la Place Panoramique de
Castello: traverser une arcade du château, descendre sur la droite, longeant le palais municipal et la “Casa Rossa” du dix-huitième siècle, une
fois passée cette dernière, tourner à gauche pour atteindre via Roma, pour
vous raccorder à la route SP176.
Continuer tout droit direction Magliano Alfieri, bénéficiant du fantastique
coup d’oeil sur Castellinaldo, montant
sur la colline qui est située en face.
A la prochaine bifurcation, prendre la
SP177 sur la droite pour Magliano.
Parcourant via Asilo Alfieri, vous rejoignez le château. Continuer à pied dans
la zone trafic limité bordant le spectaculaire manoir, vers l’église de
Sant’Andrea. Le point étape de la Strada Romantica est le balcon panoramique du parvis, où il est possible d’admirer la Vallée Tanaro, avec, en face, les
premiers reliefs des Langhe et sur la
droite la ville de Alba.
Etape 2:
Commune de Magliano Alfieri
(328 mt a.s.l.)
La manoir, gardien de la chapelle
nobiliaire du Santo Crocefisso,
depuis 1986 propriété communale et accueillant l’intéressant
“Musée des Arts et des Traditions Populaires”, avec la section
dédiée aux plafonds de plâtre,
construction technique particulière diffusée dans les maisons
de campagne de certains villages du Roero, d’Asti et d’Ovada.
Château (Archives de la Mairie, Magliano Alfieri)
Magliano Alfieri résume l’histoire
du Roero: des Romains à l’époque féodale, avec de grandes familles qui partagent le territoire.
Ici c’est le “royaume” des Alfieri
qui, entre 1660 et 1680, firent
édifier le puissant château qui
domine le centre habité, où dans
les chambres, a séjourné le jeune Vittorio, destiné à devenir un
des plus grands poètes italiens
du tragique.
Le thème de l’étape
Les châteaux de
Langa et Roero
Sur chaque bourg de Langhe et
du Roero veille un ancien château
: ici l’hérédité de l’époque féodale
est éclatante et offre au regard
des atmosphères fabuleuses.
Enracinés sur les sommets des
collines, les manoirs racontent
l’histoire de cette terre : ils le font
avec les noms des familles dont
sont liés les familles Falletti,
Roero et Alfieri, et traversent les
légendes qui sont protagonistes du
Château della Volta di Barolo et
celui de Prunetto, enveloppés dans
une brise de mystère et de
superstitions populaires.
Vers la prochaine étape
…de Magliano Alfieri
à Neive - (11km)
On repart en laissant derrière
nous l’église de Sant’Andrea
(point de l’étape de Magliano
Alfieri) et le château Alfieri.
Du petit parking descendre sur la
droite, en suivant via Troia, et
tourner de nouveau à droite sur la
SP152.
Une fois sorti du village, après un virage qui serpente entre les vignes,
laisser la route principale pour tourner à droite, tout de suite après la chapelle en briques rouges à Santa Maria delle Nevi. Ici, surgit aussi le
«Parco della Rimembranza», dédié aux Morts des deux guerres mondiales, avec la chapelle orthodoxe de Sant’Anastasia et de la Réconciliation,
construite avec du bois provenant de la Russie.
La descente dépasse un petit cimetière champêtre: au premier croisement,
prendre à gauche, descendant vers la vallée. Juste avant le nouveau cimetière, tourner à gauche jusqu’à Moisa. Au centre de l’agglomération,
prendre à gauche longeant le ruisseau et ensuite à droite, joignant avec le
“Sentiero del Roero S3”. Le parcourir pour environ 1,5 Km et tourner à
gauche au premier croisement, jusqu’à atteindre le rond-point de
Baraccone. Suivre vers la direction de Neive, traversant dans le sens longitudinal toute la zone commercial-terziaire. A la fin de la rectiligne
dépasser le Tanaro, ligne de partage des eaux entre le Roero et les
Langhe. Le paysage, sur la droite horographique du fleuve, est caractérisé par une succession de calanques, qui appartiennent à la formation des
marnes de Sant’Agata, résultat du phénomène géologique connu comme
“Capture du Tanaro” produit il y a environ 65 mille ans.
Après l’entrée dans le territoire communal de Neive tourner à gauche tout
de suite après le virage suivant la direction de «Neive chef-lieu».
Circumnaviguer le centre historique, qui reste sur la droite: au milieu de la
montée, après 200 mètres tout de suite avant les installations sportives, se
trouve le point de l’étape de la Strada Romantica. A partir d’ici, on peut
observer, de la gauche vers la droite, la tour de Barbaresco et, par la suite,
les châteaux du Roero, de
Guarene, Magliano Alfieri
et Govone.
Derrière, un peu plus
avant, un escalier en bois
permet de visiter à pied
tout le centre de Neive,
déclaré un “des bourgs plus
beaux de l’Italie” grâce à
ses merveilleuses demeures
historiques.
Etape 3:
Commune de Neive
Que Neive fait partie du circuit des
“Bourgs plus beaux d’Italie” n’est
pas étonnant : il suffit d’admirer
l’installation médiévale du centre
historique, avec les maisons caractéristiques aux toits rouges qui
se présentent sur les liens, adossées les unes aux autres.
Voici ensuite, surgir d’autres témoignages antiques du passé:
la tour de l’horloge, dernier témoignage de l’ancien château, la
baroque Archiconfrérie de San
Michele avec le précieux portail
en bois, la maison Cotto avec
ses précieux plafonds et ses
cheminées du XIIIème siècle.
En dehors du village, puis, le long
du torrent Tinella sur la route
pour Mango, un artistique clocher roman s’élève parmi les
campagnes pour annoncer l’église évocatrice de Santa Maria del
Piano.
Vigneron rouge avec arbre (Franco Giaccone)
(309 mt a.s.l.)
Le thème de l’étape
Une multitude de
vins et vignobles
Cette terre semble être donnée à
l’homme pour jouir du plaisir du
bon vin: collines qui offrent leurs
pentes à la chaleur du soleil et
une tradition faite de travail et de
passion ont fait de la Langhe et
du Roero un des “paradis”
mondiaux de la viticulture. C’est
une terre à savourer dans les
aromes intenses de ses vins
Barolo, Barbaresco, Dolcetto,
Nebbiolo, Arneis et Moscato, mais
aussi à admirer aux couleurs
changeantes que les vignerons
savent offrir aux pentes à chaque
saison.
Vers la prochaine étape
...de Neive
à Treiso - (9km)
Le parcours de la Strada Romantica continue
en sortant à gauche du
point étape de Neive, sur
la montée qui porte au
centre historique. Ici,
arrivé à un “stop” sur la
place Vittorio Veneto, continuer tout droit in Via Circonvallazione, où à
gauche s’ouvre un premier belvédère sur la Langa del Moscato tandis que,
sur la droite, se retranche Neive.
A l’autre extrémité, à hauteur de la petite église de San Rocco, vous trouverez sur la gauche une avenue de platanes: à la fin, tourner à gauche et,
au rond-point, vous tenir sur la droite direction Treiso/Barbaresco/Tre
Stelle. Le long de la route, une fois rejoint Slizza, sur la droite s’étend la
vallée du Tanaro dominée par les premiers contreforts du Roero, tandis
que si vous observez à l'arrière, vous admirez Neive.
La route serpente sur l’arête et tombe à proximité de la bourgade Gavello,
où la vue s’ouvre sur la Vallée du Tinella. A la bifurcation suivante pour
Barbaresco continuer vers la direction de Alba/Treiso.
[Ici, avec une petite déviation circulaire d’environ 4 km, on peut continuer
avec la visite de Barbaresco. Laisser la voiture sous le cadran solaire face
au bureau du tourisme, avec à l’arrière l’Oenothèque Rég. du Barbaresco,
si vous continuer à pied l’avenue centrale vous rejoignez la célèbre tour.]
La Strada Romantica se poursuit en passant Tre Stelle: au premier croisement tourner à gauche, toujours vers Treiso, qui se rejoint après avoir dépassé Giacosa et Casotto.
Au rond-point continuer sur la droite pour le centre, en descendant vers la
belle église en style Baroque (1750). Sur la place, qui offre différents points
panoramiques et accueille quelques bistrots, tourner en “U” près de la mairie, en remontant via Savona face à l’église.
Une fois retourné sur la dorsale, prendre à droite. A Giacone, sur la gauche on peut apercevoir les érosions qui anticipant les “Rocche dei Sette Fratelli”, une centaine de mètre
plus avant sur la droite.
A Canta, après la chapelle
dédiée aux Partisans, descendre à droite vers Meruzzano/Ginotti/Montersino. L’entrée au point étape
des“Rocche dei Sette Fratelli” est au troisième virage, sur la droite, après les
dernières maisons, avant la
ferme Reiso.
Etape 4:
Commune de Treiso
Probablement à Treiso (du latin
Terzius) c’était la Pierre du troisième millet de la route romaine
“Magistra Langarum”- que de
Alba Pompeia conduisait à la
Provence Française dont ils
restent quelques fragments parmi
ces collines, où naquit Publio
Elvio Pertinace devenu empereur
en 193 A.C. (dont le nom est l’un
des hameaux du village).
Au delà de l'église paroissiale
dédiée à la Bienheureuse Vierge
Assunta, en style baroque néoclassique, autour du pays surgissent de nombreuses chapelles
champêtres et piliers, dont le
Monument aux Morts pour le
souvenir des héros de la
Résistance. En automne sur les
collines de Treiso, Neive et
Barbaresco on vendange le
Nebbiolo de Barbaresco, dont le
célèbre vin Barbaresco.
Fenoglio joue aux boules (Ugo Cerrato)
(410 mt a.s.l.)
Le thème de l’étape
Les Roches de la
Résistance de Fenoglio
La légende raconte de sept frères
blasphèmes qui, touchés par la
colère divine, s’enfonçaient dans
les profondes gorges des Roches
des Sette Fratelli.
Mais ces collines ont vu écrire des
pages d’histoire liées à la
Résistance italienne pendant la II
guerre mondiale. Histoires
d’hommes et de femmes simples,
racontées dans une prose
poignante par Beppe Fenoglio,
partisan, témoin et conteur d’une
douleur universelle, qui ici
s’arrêtait à observer la Vallée
d’Alba, définissant Treiso “un
village pour vivre en paix”.
Vers la prochaine étape
...de Treiso
à Trezzo Tinella (7km)
Admirer les“Rocche dei
Sette Fratelli” du point étape de Treiso, remonter jusque Canta, et une fois
rejoint la SP230 tourner à
droite: voilà le panorama de Langa immortalisé par un célèbre déclic du
photographe d’Alba Piero Masera, avec les vignes de Dolcetto coupées
de façon irrégulière sur la route qui porte aux fermes de Meruzzano. On
continue en passant le croisement pour Trezzo Tinella en vous tenant
toujours sur la route principale direction Manera. Tourner à gauche au
rond point de Borneto, suivant Manera/Mango. Le paysage change soudainement: sur les versants nord-ouest, les vignobles commencent à laisser de l’espace aux noisetiers, culture dominante de l’Alta Langa.
Une fois arrivé au rond-point, continuer tout droit vers Bossolasco/Manera. A partir de ce croisement on peut, avec une déviation sur la gauche direction Mango, rejoindre une zone départementale équipée pour
les touristes, avec un point panoramique et un monument à la “Donna di
Langa”.
Continuer vers Manera en traversant les lieux de “La Malora”, le chef
d’oeuvre de Fenoglio environné à Pavaglione. A environ 200 mètres du
détachement, prendre sur la gauche, en vous engageant sur une route semi-goudronnée vers Boscasso. Après 300 mètres, laisser la voiture au
parking municipal et continuer à pied.
Le petit sentier déblayé porte jusqu’à Bric Boscasso: on atteint ainsi le
point-étape de la Strada Romantica, sur la ligne de partage des eaux de
laVallée Cherasca et de la Vallée Belbo, plongé dans des rangées de vignes.
Voilà un morceau de la Municipalité de Trezzo Tinella, entre les communes de Castino, Benevello et Borgomale.
D’ici, pendant les journées plus lumineuses, on peut visionner la totalité
de l’arc alpin qui va de Marguareis (sommet des Alpes Maritimes), à l’incomparable Monviso, du Gran Paradiso à la pyramide du Cervino et au
Massif du Monte Rosa.
[Continuant à pied du point étape pour environ 500 mètres le long de la petite route sur la ligne de faîte, on
arrive à Cascina Langa (récupérée maintenant par des particuliers comme structure touristique), remarquable localité
citée par Fenoglio dans ses histoires; continuant pour environ
200 mètres, on arrive au monument“Donna di Langa” dans le
site panoramique de Piansarìn.]
Etape 5:
Commune de Trezzo Tinella
A la frontière entre Langhe et
Monferrato, Trezzo Tinella est un
petit bourg serti au milieu des
bois, gardien d’une des plus belles vues de l’ensemble du territoire. De Boscasso on a l’impression d’être sur le “toit du monde”,
où le scénario de l’amphithéâtre
des chaînes de montagnes qui se
poursuivent entre la Valle d’Aosta
et la Liguria est équilibré par les
villages infinis qui apparaissent
dans le plateau.
Ici on célèbre la femme de Langa et son rôle dans l’histoire de
ces pays avec un monument, situé à Piansarìn.
Le village possède deux monuments intéressants, l’église Paroissiale de Sant’Antonio Abate,
une construction typique Piémontaise néoclassique voûtée en
berceau, et la chapelle de
Sant’Anna ai Fiori.
Famille avec chariot (Archives de la Marie de
Benevello)
(341 mt a.s.l.)
Le thème de l’étape
En voyage entre
Alpes et collines
Traditions rurales et besoin de
commerce ont formé des
personnages qui sont entrés dans
le mythe, par décennies de
processions profanes parmi ces
collines, qui avec leur pèlerinage
de ferme en ferme apportaient
des produits et des nouvelles des
autres villages. Les constructeurs
artisans de chaises et les
charretiers nourrissaient les
histories et les légendes: l’art de
la narration était un bien
précieux pendant les veilles qui,
au coucher du soleil,
transformaient les fermes en des
théâtres, où il était possible de
réciter et d’inventer la vie.
Foto di Franco Bartocci
Vers la prochaine étape
...de Trezzo Tinella
à Benevello - (2,5km)
Repartant en voiture de Cascina Boscasso, descendre jusqu’à rejoindre la route dép.
et prendre à gauche.Vers Manera vous laisser sur votre
gauche une zone naturelle de
grande valeur, entre les deux versants de la Vallée Rio delle Grazie.
Continuer sur la route dép., dépasser la chapelle de Monte Marino, avec
une zone pique-nique, périodiquement animée par des fêtes populaires
organisées par le syndicat d’initiative, où on peut observer le Bric del
Ferro, descendre au carrefour de Manera. Continuer direction Benevello/Bossolasco/Murazzano, en traversant la SR29.
Vous parcourez la ligne de partage des eaux entre le bassin horographique du Belbo (sur la gauche) et du Cherasca (à droite).
On remarque les versants en pente, exposés au nord-ouest, qui accueillent les semailles, les fermes et d’autres terrains cultivables, des
versants en côte et plus de pentes, au sud-est, couvertes de végétations,
spontanées, à former des bois de pins et des chênes blancs. Cette zone
a été durement touchée par les éboulements des grandes inondations
en 1994. Au croisement, tourner à gauche pour entrer dans le centre
de Benevello, de via Roma, en bordant l’anphitéatre où on pratique
encore le “balon” (ou ballon élastique), sport antique et traditionnel
de Langa et de l’arrière pays de Liguria décrit avec habileté par les
plumes de Pavese, Fenoglio et Arpino. Monter le centre à pied, en
rejoignant le point étape à
gauche, direction Municipalité/ Château médiéval/Eglise
de San Pietro in Vincoli, après
avoir laissé la voiture au
parking situé au-dessous. Les
panneaux info sont distribués
sur la via della Chiesa et via
delle Scuole, face à l’église
paroissiale.
Etape 6:
Commune de Benevello
Avec Benevello, on entre sur le
territoire de l’Alta Langa, belvédère naturel sur le territoire environnant : ici le regard embrasse la
plaine d’Alba et sur les tendres
profiles de la Bassa Langa, jusqu’à se perdre sur la dominante chaîne des Alpes Maritimes.
Le centre historique de Benevello a son noyau sur la place, où se
présente le château, probablement dressé vers l’an 1100 comme structure de contrôle sur la
route qui des Langhe conduisait
à Alba.
Aujourd’hui encore c’est le noeud
de tout le centre historique, avec
l’église paroissiale dédiée à San
Pietro in Vincoli, qui accueille la
grande fresque représentant la
Langa, oeuvre récente du peintre
de Lequio Berria, Luigi Carbone.
Bois (Lorenzo Murialdo)
(671 mt a.s.l.)
Le thème de l’étape
Le bois
de Langa
Si on monte vers les collines les
plus élevées de Langa, le
panorama se révèle couvert de
bois luxuriants; l’homme de
Langa à un rapport très fort avec
ses arbres, rendu indispensable
par une économie simple mais
ingénieuse, devenu indissoluble
grâce au respect que l’homme a
pour la nature et pour ses fruits.
Le rapport est désormais de
familiarité, le bois comme
compagnon de vie: il a été le
berceau, le jeu et le travail, arbre
de la chance, qui lui a été proche
dans l’extrême congé.
Vers la prochaine étape
...de Benevello
à Sinio - (10,5km)
De la place Castello,
dans le centre de Benevello, on redescend à
gauche de via della
Chiesa, piazza Belvedere et viale Langhe, jusqu’à atteindre le croisement du lieu-dit Grimalda, où il est indispensable de tourner à gauche.
La route passe à proximité du sanctuaire de la Madonna della Langa:
peu après une déviation possible sur la droite jusqu’à rejoindre la bourgade Montrucchi, le long d’une route où il est possible d’admirer une séquence de dorsales de colline.
La Strada Romantica continue sur la droite de la ligne de faîte avec vue
sur Montelupo Albese, Rodello et Diano d’Alba.
Entre bois et noisetiers, nous laissons la zone de production du vin dolcetto pour entrer à Lequio Berria (sur la gauche), dans la zone de la Noisette “tonda gentile Igp”.
Une fois rejoint le croisement, tenez vous sur la droite vers Alba/Rodello,
le long de la SP32. Vous entrez dans le territoire de Rodello, Hameau
Valgaia, une fois dépassée sur la gauche s’étend la “Fossa dei Quiri”,
grande vallée où le paysage est sauvage, composé surtout de bois par intervalles de quelque noisetiers.
Au rond-point continuer droit vers Alba/Gallo Grinzane/Diano/Montelupo.
Une fois passé le panneau du village de Montelupo Albese, suivre pour
environ 1,5 kilomètres la route qui monte sur la gauche, laissant le noyau
central en bas à droite. Au premier croisement continuer droit, en restant en cote, et prendre à gauche à l’introduction de la Strada Ballerina (qui prend le nom de la ferme homonyme, un peu plus vers le bas).
Continuer encore jusqu’à la fin de la zone boisée, en entrant sur le territoire de la Commune de Sinio: le point étape se trouve sur la gauche, à
50 mètres de la route goudronnée.
En un seul coup d’oeil, en
partant de la droite, il est possible d’intercepter les villages
de Montelupo, Diano d’Alba,
Grinzane, Roddi, Verduno,
La Morra, Castiglione Falletto, Serralunga, Perno di
Monforte, Novello, Roddino,
Serravalle et Albaretto della
Torre, avec de nombreux châteaux et fortifications entre
les vignobles.
Etape 7:
Commune de Sinio
Sur la terre du Dolcetto et du Barolo, voilà Sinio, entre les collines
et les vignobles qui offrent harmonie et tranquillité.
L’ancien bourg, d’origine médiéval, a un concentrique “en écu
héraldique”, conformation urbaine qui n’est pas commune dans
les Langhe, dont trois rues internes parallèles qui constituent les
parcours essentiels, joints de
façon transversale par une seule
rue et de la place, où se présente l’Eglise de San Frontiniano.
A dominer le bourg, le château
bâtit sur les ruines d’un précédent manoir, détruit par les Sforza en 1431, et ressurgi pour le
désir de la famille Del Carretto,
en face où il y a la Chapelle de
San Sebastiano.
L’Eglise du dix-septième siècle de
la Madonna Annunziata accueille
le Théâtre municipal de Sinio.
A la lueur d’une bougie (Walter Salvano)
(357 mt a.s.l.)
Le thème de l’étape
Histoires de Langa:
le théatre des collines
Grâce à la compagnie “Nostro
Teatro di Sinio” les histories
anciennes et les traditions liées au
passé paysan revivent: tous les 14
Août, à l’occasion de la “Notte
delle masche” sont en scène les
“histoires de sorcières”, femmes
responsables de sortilèges et de
terribles évènements qui
peuplaient les histoires des
anciens et les cauchemars des
enfants, pour la satisfaction de
l’atavique besoin de chaque
culture de figures effrayantes et
redoutables, de lier la
communauté et de former les
sagesses et les règles populaires.
Vers la prochaine étape
...de Sinio
à Cissone - (16km)
La Strada Romantica reprend
en tournant sur la Strada Ballerina à gauche du point étape et
en continuant pendant environ 2
km jusqu’à atteindre Sinio; passer entre le château et l’église paroissiale, en traversant piazza Marconi, et descendre à gauche à via Cavour. Laisser le village, en passant devant le cimetière et en tournant à gauche direction Valle Talloria, donc tout de suite de nouveau à gauche vers Bossolasco/Albaretto Torre/Roddino et, cent mètres plus loin, à droite suivant
Serralunga via Valdicroce. Si vous traversez le torrent Talloria vous grimpez sur la Langa de Serralunga.
Une fois atteint le sommet, à proximité du croisement avec une route déblayée, vous jouissez d’une vue spectaculaire sur le château et le village de
Serralunga. Un peu plus loin, en tournant le regard vers la gauche, vue
spectaculaire sur Sinio et son urbanisation médiévale. On voit deux exemples de commune médiévale: Serralunga, dont le château est au centre d’une série de cercles concentrés d’habitations qui servaient de contrefort et de
protection en cas de siège, et Sinio, dont le château, proche de l’église paroissiale, était construit sur le point considéré le plus sûr et distrayant du
versant et des habitations à dégrader vers les vallées sur le même versant.
Suivre la SP125 à gauche direction Roddino, entre les Nebbiolo de Barolo.
Après l’église de la Madonna della Neve, tourner encore à gauche au croisement pour Bossolasco/Serravalle/Roddino sur la SP57.Tout de suite après
le signal qui indique le village de Roddino, prendre à droite la SP359 vers
Cissone/Dogliani, en suivant l’inaccessible descente pour environ 2 km. A
partir d’ici, sur la droite, la vue embrasse la Langa del Barolo, avec Monforte en premier plan et Novello sur le fonds de vallée du Riavolo qui, comme
dit un dicton local, “avec le Rea porte Dogliani au diable”, à souligner le
caractère torrentiel de ce cours d’eau: tourner à gauche, direction Serravalle/Cissone.
Remonter donc pour environ 4 km jusqu’à Cissone, en observant sur la droite le “haut plateau alluvial” qui porte vers Cuneo. Une fois rejoint le village,
vue panoramique sur Langa
del Barolo et sur les Alpes du
“balcon” qui accueille le monument aux Morts. Après la
visite dans le village, continuer sur la SP187: le point de
l’étape est situé sur la gauche
à la sortie du village, après le
poids public. Laisser la voiture et monter sur la petite
colline de conifères.
Etape 8:
Commune de Cissone
Cissone domine la petite vallée
sauvage couverte de bois creusée par le torrent Riavolo: les
bois des environs sont parcourus par de nombreux sentiers qui
sont agréables pour les promenades de détente.
L’origine romaine du bourg semble confirmée par la retrouvaille
de la stèle funéraire conservée
dans la Mairie. La place centrale
du village, renfermée entre la
Confrérie des Disciplinés (dont à
l’intérieur se trouve l’autel
Baroque original), le Palais
Municipal et l’église Paroissiale,
est dominée de façon scénographique par l'Eglise dédiée à
Santa Lucia, qui à une façade
spectaculaire oppose un intérieur particulièrement récolté, de
riches témoignages de siècles
de dévotion populaire.
Groupe qui décortique le maïs (Archives
de la Mairie de Benevello)
(661 mt. a.s.l.)
Le thème de l’étape
L’homme et la terre
de Langa
Des poutres de la cuisine, pend
un anchois, contre lequel frotter
un morceau de polenta pour lui
donner du goût : c’est une image
très vive du passé paysan de cette
terre, objet d’histoire affectueuse
des anciens aux générations plus
jeunes. Terre dure à travailler,
celle des Langhe et du Roero: la
sueur des pères l’a rendue
généreuse, grâce aux savoirs
faire précieux des paysans liés
aux saisons, aux “temps” de la
même terre et de chaque travail,
du labour à la semence, de la
moisson au battage; des
mémoires qui aujourd’hui encore
forment le caractère d’un peuple
entier.
Vers la prochaine étape
…de Cissone
à Murazzano (16km)
Du point étape de la
Municipalité de Cissone
continuer sur la SP187
vers Serravalle Langhe,
en passant le pilier de
San Sebastiano.
Sur la droite, voilà le paysage classique “à mosaïque” de la Langa “originaire”: dans un espace limité cohabitent des cultures de semence
(maïs, grain, etc.), noisettes, pâturages, bois et quelque bout de vigne,
fruit d’une antique organisation autarcique des fermes.
On rejoint Serravalle Langhe: tourner à droite sur la SP32, en direction de Murazzano/Bossolasco.
Une fois passée la “Fontaine bleu” située sur la gauche de Lodole, après
environ un km on entre dans la Municipalité de Bossolasco, où se croise le Sentiero della Resistenza (sentier de la Résistance), dédié à l’époque des partisans entre 1944-45; avec quelques monuments installés sur
Bric delle Forche (aujourd’hui rebaptisé “Colle della Resistenza”), peu
avant d’entrer dans le village. Une fois rejoint le rond-point à l’entrée
du village, continuer direction Murazzano/Ceva/Savona, avec la vallée
du Rea qui s’ouvre sur la droite. Si vous souhaitez prendre une brève
déviation par le centre de Bossolasco, “la perle des Langhe” et le “village des Roses”.
Après le village on rencontre l’église de San Rocco, avec la vue sur la
Haute Langa: en particulier, à gauche, le regard se perd dans la Vallée
Belbo, avec en premier plan Niella Belbo et San Benedetto Belbo.
Rejoint ensuite le rond-point du Passo della Bossola (770 mt a.s.l.), monter vers Murazzano en direction de Savona/Ceva.
On traverse une zone boisée, pour rejoindre le lieu-dit Rea Soprana, ou se
croise la route culturelle Fenogliana dans un beau point panoramique sur
la ligne de partage des eaux.
Environ un kilomètre plus loin, au croisement, tourner à droite en suivant
Murazzano centre/Dogliani (route en descente), en laissant sur la gauche
le Bric del Sermenton pour rejoindre le noeud central tournant encore à
droite au rond point situé au
début du groupe d’habitations.
Une fois rejoint l’aile couverte,
prendre à droite : après une
brève montée, on arrive à un
parking, où il est possible de
laisser la voiture et de rejoindre
à pied le parc de la tour, symbole de la ville et point étape de la
Strada Romantica.
Etape 9:
Commune de Murazzano
Cortège d’habitations et d’immeubles recherchés et élégants, Murazzano est défini
“Ecu et clé du Piémont” pour sa
position stratégique.
Sa tour, haute de trente trois
mètres, parfaitement carrée,
construite avec des murs spectaculaires et d'excellentes pierres, est la meilleure conservée
parmi les tours qui pointillent
les collines de l’Alta Langa avec
un rôle de repérage et de signalisation, dans une époque de fréquentes rafles sarrasines.
De grand intérêt le Sanctuaire
de la Madonna de Hal avec l’attinante Porte de Buzignano qui
délimitait l’ancien village et l’église de San Lorenzo; très beau
Palais Tovegni, en style éclectique avec deux lucarnes liberty;
curieux le moulin à vent, tour originaire puis reconvertie pour le
pressage du grain.
Le jeu des cartes (Bruno Murialdo)
(739 mt a.s.l.)
Le thème de l’étape
Les Traditions
de Langa
Le travail dans les champs ne
connaît pas d'arrêt, il exige une
application constante et des
rythmes qui favorisent ceux des
saisons. A scander fêtes et repos
c'est la religion, la messe le
dimanche, les mariages favoris
de la figure traditionnelle du
bacialé, pèlerinages et fêtes
patronales. Le jeu et le pari
offrent des occasions de détente,
des cartes dans les auberges et
sur les rues jusqu’au “balon”
(ballon élastique) sur la place.
Un sport, ce dernier, devenu
important pour la culture des
Langhe et du Roero, encore
avant d’être le miroir fidèle du
caractère d’un peuple : obstiné,
mais doux pour le respect de ses
traditions.
Vers la prochaine étape
… de Murazzano à
Mombarcaro
(18km)
Repartir du parking de la
place Cerrina, tournant
autour du parc de la tour
(point étape de Murazzano)
dans le sens anti-horaire.
Une fois traversée la place Umberto I, descendre à droite via Roma, en
passant l’église de San Rocco. Après une brève montée rejoindre le boulevard extérieur : au rond-point tourner à gauche, direction
Savona/Montezemolo. Passer donc la Pedaggera, en continuant sur la
gauche la SP661.
Lorsque vous rencontrez le croisement pour la SP54, la prendre à gauche
direction Mombarcaro. Vous descendez, en traversant Hameau Bragioli.
A la fin de la descente, après le petit pont tout de suite avant de remonter
sur le versant opposé, tourner à gauche dans la vallée Belbo. Suivre la
route fonds de vallée, pointillée par des petits murs et des fermes en pierre typique de Langa, avec un beau coup d’oeil frontal sur la colline de
Mombarcaro qui rappelle à l’esprit certains pas de l’oeuvre de Fenoglio
“Le partisan Johnny”.
Après 2,5 kilomètres, en abandonnant la route en plaine à la hauteur du
moderne “Pilone del Reduce”, monter sur la droite vers bourgade Vallée :
au centre, tourner à droite, en suivant l’indication pour Mombarcaro,
jusqu’à vous introduire à gauche sur la SP103 tout de suite après le
Sanctuaire de la Madonna delle Grazie.
Une fois arrivé à Mombarcaro le point le plus haut des Langhe avec ses
896 mètres suivre le boulevard extérieur jusqu’aux indications pour le
bureau du tourisme et le musée historique (via Galliano) et traverser toute
la rue centrale du village. Laisser la voiture au parking-Belvedere et
monter à pied vers l’église du seizième siècle de San Michele Arcangelo, le
“toit des Langhe”.
Le point étape est disposé autour du bâtiment religieux : d'ici on domine
toutes les vallées environnantes, dans chaque direction. Autour de
Mombarcaro, en outre, méritent une promenade l'église désaffectée à San
Rocco, petit bâtiment en
pierre défini par Fenoglio
“un bateau plus noir
mouillé sur la crête noir
du néant”, et la pittoresque bourgade de Cadilù,
centre de l’histoire brève
et sarcastique “Pioggia e
la sposa” toujours de
Fenoglio, entourée de
champs bien cultivés.
Etape 10:
Commune de Mombarcaro
Mombarcaro dérive son nom du
latin mons (mont) et barcari (barbarisé, de barques), le mont où il
était possible d’entrevoyez les
voiliers et les gros bateaux. Un
nom emblématique pour le “sommet des Langhe”: d’ici le regard
espace des sommets des Alpes
Maritimes jusqu’aux neiges éternelles du Monte Rosa.
De grand intérêt le musée historique ethnographique, l’église de
San Rocco avec la “Cavalcade
des vices” et les fresques précieuses de Antonino Ocello da
Ceva et le Sanctuaire de la Madonna delle Grazie (San Luigi).
Ce sont avant tout les environs
de Mombarcaro à étonner: sa
campagne luxuriante est pointillée par des piliers votifs et de
bourgs minuscules, souvent peu
d’habitations en pierre le long de
la route.
Coucher du soleil (Archives de la Mairie de Mombarcaro)
(896 mt a.s.l.)
Le thème de l’étape
La mer
Il semble impossible de penser à
la mer d’ici: bois et hauteur
inévitablement la cache au
regard, bien que nous sommes
près des plages de la Liguria.
Mais du sommet de certaines
collines, pendant les journées
limpides, on peut apercevoir le
scintillement des ondes. La mer,
parmi ces collines un temps
pauvres, s’alimente d’histoires et
nourrit le désir: celui de la
traverser pendant des jours et
des jours jusqu’à atteindre la
terre de l’abondance “La
Merica”.
Vers la prochaine étape
…de Mombarcaro
à Camerana (12km)
De la place parking de
Mombarcaro, tournant le
dos au balcon panoramique
avec le regard vers l’église
paroissiale, prendre la
descente sur la gauche, vous tenant sur la droite jusqu’à retourner sur le
boulevard extérieur, après une brève descente, en prenant à gauche au
“stop”. Redescendre plus loin de Mombarcaro jusqu’à dépasser le sanctuaire de la Madonna Delle Grazie du XVIIème s. (sur la droite), en jetant
un regard sur la Vallée du Bormida qui s’étend sur la gauche, et continuer
sur la ligne de partage des eaux, en légère descente: au croisement,
descendre à droite vers Ceva. A la fin de la descente, après environ 600
mètres, tourner à gauche au premier croisement, en continuant donc pendant environ 5 km sur une petite route goudronnée qui longe le torrent
Belbo, courant au milieu des champs cultivés avec la grande qualité de
patate de la Haute Vallée Belbo. Après avoir dépassé un refuge de touriste, surmonté par une gracieuse paroisse de montagne, se remettre sur la
SP439 en tournant à gauche.
On passe proche de Barbei, précédé d’une zone de pique-nique, et on
rejoint ainsi Camerana, jusqu’à rencontrer le croisement pour
Camerana-Villa, où se trouve la Mairie. Suivre les indications, en prenant via Piave, sur la gauche: on passe devant le palais municipal, traverser le bourg et rejoindre piazza S.S. Annunziata, où se présente l’homonyme église paroissiale du XVIIIème s. où le typique clocher pendant.
Laisser la voiture et continuer à pied de l’autre côté de la place, en montant jusqu’à la tour, dernier témoignage d’un antique manoir forteresse
daté du Xème s. Ici se trouve le dernier point étape de la Strada
Romantica, dans un des passages
obligés de l’antique via del Sale. Si
vous souhaitez prolonger la visite, à
quelque km, on peut rejoindre
Prunetto, sur une position dominante
de la crête qui divise le val Bormida
de la vallée Uzzone. En plus du paysage, le lieu est remarqué par la
richesse de flore, surtout au printemps, et pour deux monuments architectoniques de grande valeur: le château
des Scarampi, qui d’un âpre précipice incombe sur le bourg, et le sanctuaire de Santa Maria del Carmine
(XIVème s.), contenant un cycle de
fresques admirable du XVème s.
Etape 11:
Commune de Camerana
(525 mt a.s.l.)
Camerana par rapport à la
Vallée Bormida et à la
Haute Vallée Belbo, est
constituée d’une série de
bourgades étendues sur
une large cuvette du fonds
de vallée le long du
Bormida.
Serti parmi de luxuriants
bois la Selva Pallarea et le
bois du Foresto le plateau
se tend vers la Vallée
Belbo jusqu’au chef lieu, le bourg de Villa, annoncé par l’étêter de l’antique tour: comme un têtu rempart, il s’élève encore sur pied en dépit des
siècles passés, entre les restants de mur et de fondation de l’antique
manoir. Des nouvelles de cette présence fortifiée remontent au Xème s.:
en 967, dans un document ou s'approuvent les rentes des paroisses à
Bernardo, Eveque de Savona, mentionné d’un affût de défense sur le
lieu. Il semble, qu’une petite casemate de garnison et de défense de la
zone, importante grâce à sa position,
à cheval des plus grandes voies de
communication qui reliaient l'arrière
pays piémontais avec la rivière Ligure,
l’ainsi dire “via del sale”.
Au XVème s. la fortification fut transformée en un château.
Survécu par un millénaire aux guerres, aux pestes et aux cataclysmes, le
bâtiment fut abattu en 1937 par les
habitants du bourg: la tour se sauva,
uniquement par le fait que personne
ne savait comment l’abattre. De son
sommet, à trente mètre de hauteur,
Dactylorhiza maculata (Oreste Cavallo)
jouit d’un panorama fascinant : le
regard espacé sur le bourg de
Villa situé au-dessous et sur toute
la Vallée Bormida. A visiter, aussi,
l’église baroque de la S.S.
Annunziata avec son autel le plus
élevé en marbre polychrome très
fin avec travail en mosaïque et le
clocher pendant très particulier. Ici
aussi, c'est la nature qui offre de
grandes émotions : la Réserve
Le thème de l’étape
Centaines d’orchidées
et d’autres fleurs
naturelle aux Sorgenti del Belbo
(Sources du Belbo), entre les villages de Montezemolo, Camerana
et Saliceto, c’est un coin de Langa
différent et unique, encore non
pollué, zone parfaite pour les
excursions, les promenades à
cheval et les itinéraires en mountain bike, mais aussi pour le ski
de fond.
Le talent du paysan à appris à se
servir de la nature: herbes, arbustes
et arbres pour la cuisine, la
médecine, la construction des
habitations, la fabrication des outils
ou comme ornements. Beaucoup
d’entre eux sont fruits spontanés
que la nature offre à l’homme: les
châtaignes ou les noix, avec leur
valeur énergétique élevé, ce sont des
ingrédients de base pour de
nombreuses recettes de cuisine
typique de Langa. Les plantes et les
herbes entrent ainsi fréquemment
dans les maisons pour soigner ou
pour cuisiner, l’ortie, par exemple,
est utilisée pour la farce des
agnolotti, et la mauve est utilisée
pour ses propriétés sédatives. Bien
que pour ses utilisations
quotidiennes, il ne faut surtout pas
oublier que de nombreuses plantes
sont protégées, grâce à une loi
régionale qui interdit le
recueillement d’environ 70 espèces
sur le territoire de la Langa et du
Roero, dont absolument protégée et
qui est le trésor de 43 espèces
d’orchidées: les variétés qui
poussent ici représentent presque la
moitié du patrimoine italien, et
rendent unique et précieux le
patrimoine floristique de Langa.
De Camerana à Vezza d’Alba
Camerana - Mombarcaro
De place S.S. Annunziata de Camerana à droite sur la SP111 pendant environ 3 km, donc à droite direction Zemme pour 5 km. Au croisement continuer tout droit dans la Vallée Belbo. Après 2,5 km monter sur la droite
Valle et suivre Mombarcaro. Le point étape est proche de l’église, au sommet du village.
Mombarcaro - Murazzano
De Mombarcaro descendre sur la SP103 jusqu’au croisement pour Ceva, tournant à droite. Traverser Bragioli et, au prochain rond-point, prendre à droite. Suivre la SP661 pour Murazzano jusqu’au rond point du
début du village. Le prendre, direction centre/bureau touriste. Une fois
arrivé devant la aile couverte, monter à droite et rejoindre le parking aux
pieds du parc. Le point étape est dans le belvédère de la tour.
Murazzano - Cissone
Sortir de Murazzano en suivant Alba/Bossolasco. A Bossolasco prendre le boulevard extérieur, en laissant le centre sur la droite; au rond
point continuer sur la SP32 direction Alba. A Serravalle tourner à gauche, vers Cissone. Après environ 2 km on rejoint sur la droite le point
étape, auprès du poids tout de suite avant le village.
Cissone - Sinio
Traverser Cissone et descendre par la SP56 pour 4 km. A la fin de la
Vallée tourner à droite, direction Roddino/Serralunga, en montant à 2
km. Au croisement de Roddino prendre à gauche, pour Serralunga. Après
environ 3 km prendre à droite pour Sinio et suivre cette direction ainsi
qu’aux croisements suivants. Une fois rejoint le centre suivre direction
Montelupo (via Bricchi): au sommet de la montée, après environ 2 km,
le point étape est situé sur la droite.
Sinio - Benevello
Avec le point étape de Sinio à l’arrière, prendre à droite et tenir toujours
la droite aux trois croisements suivants, en entrant sur le territoire de
Rodello. Au rond-point suivre direction Bossolasco. Après Valgaia,
avant Lequio Berria, tourner à gauche en suivant direction Benevello.
Entrer dans le village à droite et monter en direction du château, où il
y a le point étape.
Benevello - Trezzo Tinella
A Benevello descendre à via Roma et au croisement, tourner à droite
sur la SP106 pour Alba. Au carrefour de Manera monter en direction de
Trezzo Tinella. Après environ 1 km tourner à droite sur la route semi goudronnée direction Boscasso, jusqu’au parking communal à 300 mètres
plus loin. Continuer à pied jusqu’au sommet, voilà le point étape de
Trezzo Tinella.
Trezzo Tinella - Treiso
En descendant du parking, continuer à droite direction Trezzo Tinella. Au
premier rond-point prendre à gauche, vers Treiso. Au rond point de Borneto et au croisement de Cappelletto continuer à suivre direction Treiso. Descendre jusqu’à Canta: ici prendre à gauche, vers Meruzzano/Ginotti/Montersino: l’entrée au point étape est au troisième virage, après
les dernières maisons.
Treiso - Neive
Remonter vers Canta et prendre à gauche pour 2 km, jusqu’à Treiso. Au
rond point suivre direction Neive, en continuant dans la même direction
ainsi qu’au croisement de Tre Stelle. A Neive, au rond point suivre direction centre historique, en montant sur la droite. Traverser la place médiéval, en prenant le portail de San Rocco, et descendre de via Borghese. Après l’arc tourner à gauche à Via Circonvallazione. Après 150 m le
point étape est situé sur la droite, après les bâtiments sportifs.
Neive - Magliano Alfieri
Du point-étape de Neive prendre à droite la route en descente. Au stop
tourner à gauche et descendre à gauche lorsque vous vous trouvez sur la
SP3. Suivre la dép. jusqu’à Baraccone. Au rond-point, continuer droit vers
Canale: après 50 m prendre à droite, après un petit pont. Continuer pendant environ 1,5 km jusque Moisa. Au stop prendre via Moisa à gauche;
après 300 mètres tourner à droite via Cane jusqu’au nouveau cimetière.
Monter à droite pour environ 200 m: au croisement à droite. A la petite
église en briques rouges, monter à gauche à environ 1 km jusqu’à Magliano Alfieri, direction château.
Magliano Alfieri - Vezza d’Alba
Avec derrière le château, prendre à gauche via Asilo Alfieri, en direction de
Priocca sur la SP2. Après 500 m tourner à gauche, direction Castellinaldo. Dans le bas village, monter vers la mairie et le château. Tourner à gauche après les murs et monter sur la droite via Duca degli Abruzzi et via
San Salvario. Au croisement pour l’église, après environ 700 m, descendre à gauche pour environ 1 km. Au stop prendre à droite: suivre les indications pour Vezza d’Alba, jusqu’à la mairie dans le haut bourg, place
S.Martino. Garer la voiture et monter à pieds, jusqu’au point étape au
sommet de la forteresse.

Documenti analoghi