Cantiere Biografico degli Anarchici in Svizzera - Anarca-bolo

Commenti

Transcript

Cantiere Biografico degli Anarchici in Svizzera - Anarca-bolo
Cantiere biografico
degli Anarchici IN Svizzera
Dati aggiornati al: 15/03/2017 ore 01:32
ID: 511
LUCCHINI Gino
Meccanico, negoziante
Mecanicien
Adria (RO) il 9.09.1893 da Roberto e Maria Manfrin – Si ignorano data e luogo di morte.
Il 25 luglio 1912 il pretore di Lucerna /LU lo condanna a 12 giorni di reclusione per oltraggio ad agenti della forza pubblica.
Aderisce al movimento anarchico a Greco Milanese nel 1918. Nel 1919 è segnalato a Milano come assiduo partecipante a riunioni e
comizi anarchici. Nel 1922 emigra in Francia, a Grenoble, poi a Parigi, sposa Carmela Cucurano (nata a Napoli il 25.4.1901) da cui ha
una figlia. Propagandista anarchico a Fontenay-sous-Bois nel 1929 e a Parigi nel 1932. Nel 1934 è in Algeria dove gestisce un negozio
di generi alimentari, poi a Strasburgo. Nel novembre 1937 viene sottoposto a stretta sorveglianza dal Consolato italiano di Anversa
perché sospettato di essere in relazione con il Comitato anarchico pro-Spagna di Parigi. Nel 1938 si trasferisce a Bruxelles, che lascia
in settembre per soggiornare a Basilea BS per alcuni mesi, mentre il 30 marzo 1939 è arrestato a Liegi e condannato a 3 mesi di
carcere per "appropriazione indebita". Poi si reca a Colonia alloggiato da Marcello Bianconi. Segnalato a Vienne (Francia) nel
dicembre 1940 dove aveva proferito parole ingiuriose contro il Duce e il Führer.
Gino Lucchini, qui le 25 juillet 1912 avait été condamné à 12 jours de prison pour « outrages à agents », avait adhéré au
mouvement anarchiste en 1918 à Greco Milanese. Il participait l’année suivante à toutes les réunions et rencontres anarchistes
tenues à Milan , puis partait travailler à Laveno. En 1922 il émigrait en France où il résidait d’abord à Grenoble puis à Paris où il
demeurait 391 rue de Vaugirard avec sa compagne Carmela Cucurano (née à Naples le 25 avril 1901) dont il avait une fille. Signalé à
plusieurs reprises comme un actif propagandiste anarchiste dans la période 1925-1933, il fut sans doute l’objet de mesures
d’expulsion. En 1934 il était en Algérie, puis en 1936 à Anvers où il ouvrait un petit commerce alimentaire qui, selon la police, servait
de point de réunion aux anarchistes. En novembre 1937, suspecté d’être en relations avec le Comité Espagne Libre de Paris, il était
l’objet d’une étroite surveillance par les autorités fascistes consulaires. Il partait ensuite pour Bruxelles et en septembre 1938 à Bâle
(Suisse) avant de revenir en Belgique où, le 30 mars 1939, il était arrêté à Liège et condamné à 3 mois de prison. En décembre 1939
il partait pour l’Allemagne où à Cologne il était hébergé par le compagnon Marcello Bianconi. Les dernières information le concernant
signalent qu’à Vienne en décembre 1940 il avait « prononcé des paroles injurieuses sur le Duce et le Führer ». On ne sait pas ce qu’il
est devenu par la suite.
FONTI: GB // DBAI // DIMA // Risv. 2.2.1935 //
Cantiere Biografico degli Anarchici in Svizzera
Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)
pag. 1/1
15/03/2017